DRAG
crème solaire
Conseils beauté

Crème solaire à filtre chimique ou minéral : que choisir ?

Les beaux jours approchent et avec eux, la nécessité de protéger notre peau des rayons UV. Deux types de protections solaires s’offrent à nous : les filtres chimiques et les filtres minéraux. Mais lequel choisir pour une protection optimale et respectueuse de notre peau et de l’environnement ? Les filtres chimiques, absorbant les UV, sont souvent plébiscités pour leur texture légère, tandis que les filtres minéraux, reflétant les rayons, séduisent par leur composition naturelle. Découvrez dans cet article les avantages et inconvénients de chaque option pour vous aider à faire le choix le plus éclairé et adapté à vos besoins.

La protection solaire à filtre chimique ou organique

Une protection solaire à filtre chimique, également appelée filtre organique, signifie que les molécules du produit réagissent de manière chimique au contact des UV, et les absorbent à la place de l’épiderme. 

Les bénéfices

La crème solaire chimique est très appréciée car elle est facile à appliquer grâce à une texture plus fluide. 

Par ailleurs, elle ne laisse pas de film blanc qui peut être désagréable lors que l’on souhaite exposer son teint halé en toute sécurité.

Les inconvénients

Ce type de protection solaire est très souvent composé de perturbateurs endocriniens, ce qui risque de déséquilibrer la régulation naturelle des hormones lors d’une utilisation régulière. La crème solaire à filtre chimique peut également engendrer des réactions lors du passage du produit dans la barrière cutanée, à cause de leur caractère allergisant : rougeurs, irritations… 

Bien que l’on manque actuellement de recul sur les effets de ce type de filtre sur l’organisme, il est préférable d’appliquer le principe de précaution en évitant les composants largement controversés : 

  • L’octocrylène
  • Le benzophénone-3
  • L’homosalate
  • L’octinoxate

Par ailleurs, les molécules citées ci-dessus peuvent être nocives pour la faune et la flore, et plus particulièrement pour les coraux en contribuant à leur blanchiment.

La protection solaire à filtre minéral

La protection solaire à filtre minéral créée un film à la surface de la peau grâce à son assemblage de microparticules de minéraux capables de réfléchir les rayons UV (UVA et UVB). Ainsi la peau n’est pas directement touchée par les rayons du soleil.

Les bénéfices

Les filtres minéraux sont plus tolérants, donc généralement moins allergisants que les protections solaires à base de filtre chimiques, ils engendrent très rarement des réactions cutanées. En effet, dans la mesure où le produit se dépose sur les couches supérieures de l’épiderme et ne pénètrent pas plus profondément, les réactions de sensibilisation sont, dans la majeure partie des cas, absentes.

Il s’agit également du seul type de protection solaire qui peut bénéficier d’un label cosmétique bio, du fait de l’origine minérale naturelle du filtre. En revanche, tous les produits solaires minéraux ne sont pas nécessairement labellisés bio.

Les inconvénients

Contrairement aux filtres organiques, les filtres minéraux ont tendance à laisser une trace blanche inesthétique lors de l’application. Ceci provient du fait que le filtre se dépose comme un bouclier sur l’épiderme et ne pénètre pas en profondeur. Toutefois, l’effet blanchâtre sur la peau a tendance à s’estomper après application. 

D’autre part, les minéraux présents dans le produit sous la forme de nanoparticules pourraient s’avérer toxiques pour la flore marine, mais également pour la santé. Il n’existe aujourd’hui pas encore de preuves de ces effets sur la santé de l’organisme à cause d’un manque de recul suffisant.

Prise de rendez-vous en ligne

X