DRAG

Silhouete


Réduire efficacement la cellulite

La cellulite est un phénomène naturel qui concerne de nombreuses femmes. Lorsque cette dernière apparaît sur le corps, elle donne à la peau un aspect bosselé, jugé souvent comme disgracieux. Généralement sans danger, la cellulite ne pose pas de problème majeur. Elle est d’ailleurs de plus en plus tolérée par la gent féminine qui n’hésite désormais plus à dévoiler son corps et les petits défauts qui l’accompagnent. 

Toutefois, certaines femmes peuvent tout de même ressentir une gêne physique à l’égard de cette anomalie. Par ailleurs, la cellulite peut parfois engendrer des douleurs très désagréables dans la vie quotidienne. C’est pourquoi la médecine esthétique met à disposition plusieurs traitements efficaces afin de se débarrasser de ses capitons lorsque ce besoin devient nécessaire. En fonction du type de cellulite et de la zone ciblée, un médecin vous orientera vers le soin le plus adapté.

DÉFINITION DU BESOIN


Qu’est-ce que la cellulite ?

Au cours de leur vie, 9 femmes sur 10 auront de la cellulite, contre 1 homme sur 50. Parmi elles, les femmes de type caucasien sont plus susceptibles d’en avoir que les femmes asiatiques ou noires.

La “cellulite”, la “peau d’orange” ou encore les “capitons”… quel que soit le nom pour la caractériser, ce phénomène se définit par une anomalie de la répartition des cellules graisseuses, appelée “adipocytes” sur la peau. En d’autres termes, il s’agit du résultat d’une transformation et d’un changement de structure des tissus adipeux (réserves de gras) présents sous l’épiderme.

La cellulite se loge principalement sur les hanches, les cuisses et les fesses. Néanmoins, elle peut aussi se manifester sur le ventre, à l’arrière des genoux et aux bras. Il peut arriver que la cellulite ne soit pas visible à l’œil nu. C’est pourquoi il faut parfois pincer la peau pour observer un effet capitonné. 

La cellulite n’est pas une maladie. Elle pose essentiellement un problème esthétique étant donné qu’elle donne à la peau un aspect bosselé/gondolé, souvent assimilé à une peau d’orange, d’où son appellation. Toutefois, la cellulite peut être, plus rarement, infectieuse. Dans ce cas, des bactéries de type streptocoques ou staphylocoques passent sous la peau au travers d’une lésion et vont infecter le tissus adipeux. Il s’agit ici d’une affection grave. 

Les œstrogènes et la prolactine (hormone sécrétée pendant la grossesse) favorisent la cellulite. C’est pourquoi la puberté, la grossesse, l’allaitement, les règles mais aussi un traitement par œstrogènes peuvent être des éléments déclencheurs à l’apparition de peau d’orange sur le corps. En effet, les hormones stimulent l’accumulation des graisses et rendent le tissu conjonctif moins souple. De plus, une dégradation de la microcirculation locale est constatée. 

Il existe 3 causes différentes, responsables du changement de la structure de la peau donc 3 types de cellulite. Ces différents types de cellulites coexistent souvent, les causes qui provoquent leur apparition étant liées. On parle alors de cellulite mixte. Il est notamment fréquent d’avoir un mélange de cellulite aqueuse et de cellulite adipeuse.

La cellulite adipeuse (graisseuse)

Il s’agit de la forme de cellulite la plus fréquente. Elle est généralement due à un problème de poids qui se caractérise par un excès de graisse, associé à un manque d’activité physique. La masse graisseuse en trop gonfle les cellules adipeuses (adipocytes) jusqu’à leur faire prendre 50 fois leur taille de départ. Ce grossissement perturbe alors la circulation, provoque l’accumulation de toxines et de déchets mais aussi crée une inflammation locale. 

La cellulite adipeuse est molle au toucher, épaisse et indolore (insensible aux pincements). Elle donne un aspect matelassé à la peau, engendré par un amas graisseux superficiel.

Certaines parties du corps sont plus touchées car plus riches en adipocytes dont notamment les hanches et la culotte de cheval. 

La cellulite aqueuse

À  peine visible et souple, ce type de cellulite est lié à une mauvaise circulation veineuse et lymphatique qui va alors gonfler les cellules. Cet effet entraîne une accumulation des déchets et une inflammation des tissus sous adipeux.

Elle est présente sur les chevilles, les mollets, les bras et les cuisses. Elle provoque souvent une sensation de jambes lourdes.

La cellulite fibreuse (cellulite indurée)

Installée depuis très longtemps, la cellulite fibreuse est la plus difficile à corriger. Elle est causée par de multiples facteurs dont un dysfonctionnement des fibres de collagène qui servent notamment à maintenir les cellules sur la peau, les muscles et les tissus. Ce dysfonctionnement provoque alors une fibrose. 
De teinte violacée et très visible, cette forme de cellulite est dure au toucher et douloureuse, notamment lors d’un pincement ou d’une palpation. Elle peut être profonde et ancienne. Avec le temps, elle se densifie et peut provoquer une pression importante sur les terminaisons nerveuses. Cela conduit alors à une hypersensibilité de la zone affectée.

Elle se situe principalement au niveau des cuisses et des genoux.

ZONES TOUCHÉES


Quelles sont les
zones touchées ?

La cellulite se loge principalement sur les hanches, les cuisses, les fesses (fessier) mais aussi sur le ventre, les bras, au niveau des jambes et à l’arrière des genoux.

ELLES CONCERNENT


01

Cellulite au niveau des hanches

Pour éliminer la cellulite au niveau des hanches, la pratique du sport est fortement conseillée. Alternez les exercices cardio et le renforcement musculaire au moins deux fois par semaine. Du côté de l’alimentation, limitez les apports en sucre, sel et alcool, qui favorisent la rétention d’eau et mangez équilibré. Par ailleurs, le palper-rouler est très efficace lorsqu’il est associé à une alimentation saine et à une activité sportive. Lorsque le massage est réalisé régulièrement, il aide à évacuer les toxines et à casser les capitons.


02

Cellulite au niveau des cuisses

Pour réduire la cellulite au niveau des cuisses, il faut éviter de porter des vêtements trop serrés et se rincer avec un petit jet d’eau froide après chaque douche. Il est également conseillé de favoriser le drainage à l’aide de massage type palper rouler ou pétrissage. Une activité sportive comme la course à pied, la corde à sauter est recommandé 30 minutes par jour.


03

Cellulite au niveau des fesses et du fessier

La peau d’orange située au niveau des fesses correspond généralement à de la cellulite adipeuse ou fibreuse. Afin de l’atténuer et retrouver une peau lisse, il est conseillé de manger sainement, par exemple, des fruits et légumes drainants (artichaut, céleri, ananas…) et de suivre un entraînement adapté (squats, fentes, activité aquatiques…). Vous pouvez également raffermir votre peau et casser les cellules graisseuses en effectuant quotidiennement un massage. 


04

Autres zones

Les bras
Le ventre
Les mollets
Le dos

 

Les causes


Quelles sont les causes ?

L’apparition des capitons découle de multiples facteurs. Ces causes peuvent être génétiques, hormonales, alimentaires ou liées à des problèmes circulatoires.


01

Responsabilité morphologique

  • La cellulite adipeuse (graisseuse) : liée à un stockage excessif de graisse. Ce type de cellulite se forme quand le nombre et/ou le volume des adipocytes augmente en raison d’une alimentation trop riche (graisses, sucre) et/ou d’un mode de vie sédentaire. Dans ces circonstances, les adipocytes repoussent la peau et forment de petites bosses. 
  • La cellulite aqueuse : due à la rétention d’eau, lorsque les cellules du derme gonflent. L’apparition d’une cellulite aqueuse est la conséquence d’une mauvaise circulation veineuse ou lymphatique. Chez les personnes très sédentaires, elle est liée à un problème de drainage de l’eau qui s’infiltre dans les cellules graisseuses compactées et n’est plus correctement éliminée.
  • La cellulite fibreuse dite indurée : elle apparaît quand les fibres de collagène qui entourent les adipocytes se sont multipliées, épaissies et surtout rigidifiées. Ces fibres emprisonnent ainsi les cellules graisseuses. 

02

Des prédispositions génétiques et un dérèglement hormonal

Les ovaires qui sécrètent les œstrogènes activent une enzyme responsable du stockage des graisses. Les œstrogènes favorisent également la rétention d’eau et de sel à l’intérieur des tissus. C’est pour cette raison que la cellulite évolue en fonction des variations hormonales avec des périodes plus à risque : adolescence, grossesse, syndrome prémenstruel, prise d’une pilule contraceptive mal adaptée, pré ménopause, ménopause…


03

Une mauvaise alimentation qui a apporté un excès de graisse

Un apport excessif en sel, une consommation importante de glucides (sucres) et de lipides (gras).

en savoir plus


04

Le manque d’exercice physique

Une masse musculaire peu développée peut ralentir la circulation sanguine dans les veines des jambes par exemple.


05

Le tabac

La nicotine altère la circulation du sang dans les petits vaisseaux et diminue l’oxygénation des tissus.


06

L’alcool

Favorise la congestion des tissus.


07

Les habitudes de la vie quotidienne

Des vêtements ou des chaussures trop serrés, une mauvaise posture peuvent générer des problèmes de circulation du sang.


08

La fatigue ou des situations de stress/de dépression

Responsables de la libération de cortisol, hormone propice à la rétention d’eau. 


09

La prise de contraceptifs oraux ou de certains médicaments

Les œstrogènes, les antihistaminiques et les corticostéroïdes. 


10

Un dysfonctionnement de la thyroïde non diagnostiqué


10

Le sexe

Chez la femme, la disposition des cellules adipeuses est différente de l’homme car celles-ci sont enfermées dans des travées fibreuses (tissu conjonctif) implantées autrement.

Prévention


Comment prévenir l’apparition
de la cellulite ?


01

De manière générale

Portez des vêtements amples : lorsque les habits serrent trop la taille ou les jambes, le sang remonte plus difficilement vers le cœur. 

Variez votre posture : évitez de rester trop longtemps dans une position statique debout ou assise. 

Faites attention à la chaleur : par exemple, les bains et les douches bouillantes dilatent les veines tandis que le froid les tonifie. À la fin de votre douche, essayez de vous rincer les jambes à l’eau froide. Plus généralement, terminez chaque douche avec un jet d’eau froide afin de stimuler la circulation du sang. 

Évitez de porter de hauts talons : les chaussures à hauts talons font travailler plus intensément le retour veineux, c’est pourquoi il est conseillé de ne pas mettre de talons de plus de 3-4 centimètres maximum.

Effectuez un régime anti-cellulite : cela passe par une alimentation riche en fibres tout en diminuant la consommation de sel, de glucides et de lipides. Évitez toutefois les régimes effets “yoyo”, le but étant de stabiliser son poids. 

Adoptez une alimentation anti-cellulite équilibrée et variée : mangez des fruits et des légumes car ceux-ci aident à maintenir un bon tonus de la peau et une bonne circulation sanguine plus longtemps.

Pratiquez une activité sportive : le sport effectué doit stimuler la circulation des jambes (par exemple : pratiquez 30 minutes d’activité physique par jour). 

Gérez votre stress.

Évitez la consommation de tabac.

Limitez votre consommation d’alcool.

Hydratez-vous énormément : buvez 1,5 à 2 litres d’eau, tisanes ou boissons non sucrées par jour afin de favoriser le drainage et l’élimination des toxines. 

Appliquez des crèmes et/ou gels anti-cellulite : appliquez la crème conseillée en reproduisant la technique du palper-rouler afin d’assouplir les cloisons et permettre aux actifs de pénétrer dans la peau). Vous pouvez également associer aux crèmes un gommage corporel une fois par semaine pour éliminer les cellules mortes et favoriser la pénétration des actifs.


02

Pour la cellulite adipeuse

Optez pour une alimentation saine, à faible charge glycémique et riche en oméga 3 : ce type d’alimentation agit sur la fluidité des membranes des cellules et a une action anti-inflammatoire. 

Aliments à privilégier : fruits, légumes, viandes maigres, oeufs, noix, sardines, maquereaux, huile d’olive, etc. 

Aliments à éviter : fritures, charcuteries, viennoiseries, beurre, plats industriels (pizzas, burgers…) et sodas. 

Pratiquez une activité physique pendant 30 minutes par jour : sont recommandés toutes les activités d’endurance, la marche, la natation, le vélo d’appartement, l’aquabiking, etc. La pratique de ces différents sports va stimuler les hormones (endorphines, testostérone et hormones de croissance) qui incitent l’organisme à brûler les graisses en réserve, renforcent le tissu musculaire mais aussi protègent les os et la peau. 

Utilisez de la caféine : déloge et élimine le surplus de lipides stocké dans les adipocytes. 

Modérez votre appétit : limitez du mieux que possible les fringales et les envies de sucre.


03

Pour la cellulite aqueuse

Privilégiez les aliments riches en fibres et en potassium. 
Aliments à privilégier : fruits, légumes, ail, oignon, produits céréaliers complets, thé vert.
À l’inverse, évitez les plats trop salés qui favorisent la rétention d’eau. 

Pratiquez une activité sportive : faites de l’aquadrainage lymphatique, de l’aquagym, de la natation ou encore du vélo. Néanmoins, évitez les activités qui font subir au corps des à-coups de pression sur les veines comme le tennis, le squash, l’aérobic, l’équitation, etc.  


03

Pour la cellulite fibreuse

Mangez des aliments à index glycémique bas : les antioxydants comme la vitamine C et E aident à “défibroser” les cellules. 

Aliments à privilégier : fruits, légumes, légumineuses (lentilles, fèves, pois), riz, pain complet, fruits de mer, etc.

Aliments à éviter : sucres industriels, produits light, lait, charcuteries, viandes et poissons fumés, thé vert, etc. 

traitement


Quels sont les traitements possibles ?


Afin de réduire la cellulite plusieurs traitements de médecine esthétique sont possibles. Pour un résultat plus efficace et harmonieux, il est conseillé de renouveler (et éventuellement combiner) les soins. L’impact mécanique (palper-rouler, drainage lymphatique ou Velashape) est à privilégier pour les cellulites mixtes à tendance aqueuse, le Cellfina pour la fibreuse.

Il s’agit de la méthode la plus efficace pour diminuer la cellulite. Le médecin pétrit les plis de la peau et les fait rouler sous ses doigts afin de mobiliser et attaquer les amas graisseux. Cette action permet de chasser les toxines infiltrées dans le tissu conjonctif et relance les échanges.

Massage qui consiste à orienter la bonne circulation de la lymphe (liquide incolore qui draine toxines et déchets vers des ganglions) dans les vaisseaux lymphatiques. Cette technique favorise l’évacuation de l’eau présente de manière excessive dans les cellules cutanées, l’élimination des toxines et une meilleure oxygénation des tissus.

Cette technologie réduit la cellulite en remodelant le corps et en tonifiant la peau. Elle combine à la fois la radiofréquence bipolaire, le laser infrarouge et les massages mécaniques.

Plutôt pour la cellulite fibreuse. Le praticien utilise une ventouse qui aspire chaque alvéole causée par la cellulite fibreuse. Il introduit ensuite une aiguille au niveau des couches superficielles de la peau dans le but de casser les ponts fibreux.

FAQ


Questions fréquentes
à propos de la cellulite

01

Qu’est-ce que la cellulite/peau d’orange ?

La cellulite, appelée également peau d’orange, est une disgrâce esthétique qui se caractérise par une anomalie de la répartition des cellules graisseuses (adipocytes) sur la peau. Elle donne souvent à la peau un aspect bosselé/gondolé.


02

Quels sont les différents types de cellulite ?

Il en existe trois types : la cellulite adipeuse, la cellulite aqueuse et la cellulite fibreuse.


03

Sur quelles zones se manifeste la cellulite ?

La cellulite se loge principalement sur les hanches, les cuisses et les fesses. Cependant, elle peut aussi être présente au niveau du ventre, à l’arrière des genoux ainsi qu’aux bras.


04

Comment distinguer la cellulite de l’amas graisseux ?

Les différences entre la cellulite et l’amas graisseux sont nombreuses. La cellulite est située sous la surface de la peau, au-dessus du muscle tandis que la masse graisseuse se trouve sur le muscle et l’os. Les amas graisseux peuvent diminuer grâce à une alimentation équilibrée et l’exercice physique, contrairement à la peau d’orange qui ne peut pas disparaître simplement en mangeant sainement et en pratiquant une activité sportive. Toutefois, la cellulite n’entraîne pas de problèmes de santé majeurs étant donné qu’il s’agit de graisse produite par les cellules de la peau et non de graisse stockée à cause de la consommation de nourriture grasse.


05

Est-il conseillé de s’arrêter sur une seule technique pour perdre la cellulite ?

Non, il est recommandé de privilégier une prise en charge globale en associant à la fois : hygiène alimentaire, activité sportive ainsi qu’une multitude d’actes localisés pour traiter la cellulite.


06

Quelles sont les stratégies à adopter pour enlever la cellulite ?


A ce jour, il n’existe pas de traitement pour soigner la cellulite et l’éliminer totalement. Néanmoins, en fonction de son stade d’avancement, il est possible de la diminuer. Selon le type de cellulite il est fortement conseillé de travailler les différents points évoqués ci-dessous : 

  • Afin de déloger la cellulite, “cassez” les capitons pour libérer les graisses et les rendre à nouveau mobilisables et donc éliminables.
  • Améliorez la circulation sanguine et lymphatique : améliorer le retour veineux qui va aider à l’élimination de l’eau et des toxines.
  • Limitez le stockage des graisses en modifiant vos habitudes alimentaires.
  • Activez le déstockage des graisses : forcez les adipocytes trop gourmands à libérer la graisse qu’ils retiennent. 

Instructions en fonction des différents types de cellulite :

Pour la cellulite aqueuse : traitez le problème circulatoire à l’origine de la rétention d’eau en privilégiant les massages, les drainages ainsi que l’activité physique (marche, aquagym, vélo…) . 

Pour la cellulite adipeuse : travaillez tous les points évoqués précédemment.

Pour la cellulite fibreuse : travaillez tous les points évoqués ci-dessus combinés aux techniques proposés en institut. 


La prévention de l’apparition des rougeurs sur le visage et le cou s’effectue notamment par des soins de peau (nettoyage et gommage de la peau, application d’une crème solaire à l’extérieur…) et par un mode de vie adapté, en évitant par exemple les plats épicés, l’alcool ainsi que les boissons chaudes. Ces précautions peuvent également limiter leur développement ou stabiliser celui-ci. 


07

La cellulite peut-elle être causée à cause de notre poids ?

Non, le facteur poids ne rentre pas spécialement en compte dans l’apparition de la cellulite. En effet, les femmes minces peuvent avoir autant de cellulite que les femmes qui sont en surpoids. Toutefois, une prise de poids importante peut accentuer la cellulite. Celle-ci sera alors davantage visible. Les régimes “yoyo” sont également dangereux. Ils peuvent modifier l’élasticité de la peau. Cette dernière devient davantage fragile et la peau d’orange s’installe donc plus facilement.


08

Comment supprimer la cellulite sur les cuisses ?

Afin de supprimer la cellulite au niveau des cuisses, plusieurs traitements de médecine esthétique peuvent être employés en fonction du type de cellulite et de la tolérance du patient. L’impact mécanique (palper-rouler, drainage lymphatique ou Velashape) est indiqué pour les cellulites mixtes à tendance aqueuse, tandis que le Cellfina est recommandé pour la cellulite fibreuse.


09

Cellulite ou peau d’orange : quelle différence ?

Les termes “cellulite” et “peau d’orange” sont souvent mal utilisés. En effet, ces derniers ont tendance à être confondus étant donné qu’on parle souvent de cellulite pour désigner la peau d’orange et inversement. La peau d’orange concerne l’aspect de la peau. Si des irrégularités disgracieuses apparaissent lorsqu’on se pince la peau, il s’agit bien de peau d’orange. Cet effet est souvent dû à un manque de fermeté de l’épiderme ou à une variation de poids rapide. De son côté, la cellulite relève plus du domaine médical. Elle se définit par une anomalie de la répartition des cellules graisseuses, appelée “adipocytes” sur la peau.


10

Quel sport pour lutter contre la cellulite ?

Selon le type de cellulite, plusieurs activités sportives sont à privilégier :

Pour la cellulite adipeuse : les activités d’endurance comme la marche, la natation, le vélo d’appartement, l’aquabiking, etc.
Pour la cellulite fibreuse : la marche, la marche rapide, le vélo d’appartement, la natation, le yoga, le stretching, etc.
Pour la cellulite aqueuse : l’aquadrainage lymphatique, l’aquagym, la natation ou encore le vélo.


11

Comment réduire l’aspect peau d’orange ?

Il n’existe pas de solution miracle pour traiter la peau d’orange. La meilleure méthode pour se débarrasser durablement de ses capitons reste d’adopter de nouvelles habitudes alimentaires qui ont un effet sur les causes et les symptômes de la cellulite, sans oublier la pratique d’un sport, très bénéfique sur la peau d’orange.


RENCONTREZ
UN DE NOS
MEDECINS.

Chaque personne est unique.
Nous sommes là pour vous conseiller.