DRAG
épilation laser définitive
Épilation laser + Traitements

5 idées reçues sur l’épilation laser définitive

Chaque année, à l’apparition des beaux jours, le sujet de l’épilation fait son grand retour. Avec la multiplication des méthodes d’épilation, on aurait tendance à se perdre. En effet, le choix de la technique doit prendre en considération le type de peau et de poil ainsi que les effets recherchés. S’il y a bien un procédé qui a le vent en poupe, c’est l’épilation laser. Si cette pratique a déjà convaincu de nombreux adeptes, elle suscite toutefois quelques interrogations. Nombreux sont les préjugés qui persistent sur l’épilation laser définitive. Entre rumeurs et contre-indications, nous démêlons le vrai du faux pour vous. 

5 préjugés sur l’épilation laser définitive.

Dans le but d’obtenir des réponses, nous multiplions les sources d’information ce qui ne facilite pas la chose. En effet, les avis concernant la technique d’épilation au laser divergent. Quand certains recommandent l’acte médical le considérant comme le plus efficace, d’autres restent dubitatifs face aux effets secondaires envisageables. Retour sur cinq affirmations qui suscitent de nombreuses questions.

L’épilation laser est dangereuse.

Les lasers médicaux sont des appareils complexes qui nécessitent d’être manipulés avec précaution par des professionnels. Contrairement aux idées reçues, les lasers médicaux utilisés ne présentent aucun risque de cancer. En effet, ces appareils sont dépourvus de rayons ultraviolets qui ont pour effets directs le vieillissement cutané et les allergies de peau. Dans de rares cas, on observe un risque de brûlures qui n’est pas lié au phototype, mais à l’utilisation d’appareils mal paramétrés. D’où la nécessité d’un expert médical formé aux techniques d’épilation par laser pour réaliser le traitement.

L’épilation laser est douloureuse.

Pour cette affirmation, les éléments de réponses sont plus ou moins variés. Le traitement n’est pas douloureux en lui-même, il est plutôt ressenti comme étant inconfortable. Cependant, la gêne occasionnée par le procédé doit être supportable pour le patient. En effet, l’intensité de la douleur peut fluctuer d’une personne à une autre. En fonction du niveau de sensibilité, le patient peut ressentir de légers picotements sur la peau. La sensation est ressentie seulement pour une courte durée, le temps de la séance. La sensibilité dépend également de la zone traitée. On observe des parties du corps pour lesquelles le procédé risque d’être plus désagréable que pour d’autres. Pour atténuer la douleur, il est possible d’appliquer une crème anesthésiante une heure et demie au moins avant la séance. On peut également avoir recours à un système de refroidissement par air pulsé afin de rendre la séance plus confortable.

L’épilation laser définitive élimine tous les poils.

Il faudrait plus parler d’épilation laser durable plutôt que définitive. Plusieurs études démontrent qu’après 6 à 8 séances d’épilation au laser, jusqu’à 90 % des poils sont détruits. Cette technique est considérée comme définitive dans le sens où les poils détruits ne peuvent plus pousser. Toutefois, il peut arriver, dans des cas assez rares, que certains poils repoussent. Cette repousse peut être liée par exemple un changement hormonal tel qu’une grossesse ou bien encore au réveil d’un poil endormi se trouvant dans une phase anagène. L’apparition de nouveaux bulbes peut être traitée par une simple retouche rapide sur la région concernée.

Elle ne fonctionne pas sur les peaux noires et foncées.

Le laser médical utilisé pour l’épilation définitive est adapté au phototype de peau et à la couleur du poil. Ainsi, le médecin procédera au choix du laser et aux réglages des longueurs d’ondes après avoir pris connaissance des spécificités de la peau du patient. Le faisceau du laser utilisé pour le traitement cible tout ce qui est foncé, de couleur brune ou noire. Pour les peaux mates, noires ou bronzées, le praticien va privilégier un laser Nd-YAG avec une longueur d’ondes de 1064. Ce paramétrage permet à la peau d’être plus protégée pendant le traitement. Les personnes à la peau bronzée peuvent recourir à un traitement laser. Cependant, il est impératif d’avertir le praticien du changement de carnation. Avec ces informations, le professionnel pourra ainsi adapter ses réglages en connaissance de cause.

Les effets secondaires sont nombreux.

Il existe des effets secondaires à l’épilation laser bien que nombre d’entre eux sont des effets immédiats qui s’estompent assez rapidement. On peut observer à la suite de séances au traitement laser, de légères rougeurs et gonflement des follicules. On peut également être témoin de brûlures superficielles, résultant d’un paramétrage mal adapté, le plus souvent sur les phototypes élevés et les peaux bronzées. Des effets secondaires peuvent également apparaître plus tardivement. C’est le cas par exemple de petites croûtelles qui disparaissent après l’administration d’une pommade émolliente. Des phénomènes d’hypopigmentation (diminution de la couleur habituelle de la peau) et d’hyperpigmentation (production excessive de mélanine) peuvent également voir le jour. Il faut toutefois attendre un certain temps avant d’observer une atténuation des ces effets.